Petit mais costaud – Arandas (01)

 

Ne pas se fier aux apparences. Ce petit fromage à 0% de matière grasse, de couleur ocre cache sous ses reflets d’opale un tempérament féroce. Le ramequin sévit dans le Bugey depuis quelques siècles et fut sauvé in-extremis de la disparition après la guerre de 39-45. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? En tous cas, Émilie le fabrique avec amour dans sa ferme d’Arandas puis l’affine quelques mois dans des pots de grès. À déguster uniquement sous la forme d’une fondue confectionnée avec de l’eau. Conseil aux novices : bien diluer et dépasser la première bouchée pour se donner une chance de l’aimer. À boire avec un vin du Bugey pour nettoyer le palais, enfin ce qu’il en reste.
 

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles