Entretien avec François Morel, "un gars de l’Ouest" - A/R Magazine voyageur 2018

Entretien avec François Morel, “un gars de l’Ouest”

Quel est votre premier véritable souvenir de vacances ?

C’était en 1965 et nous sommes partis à Crozon. Mon père, alors âgé de 39 ans et employé à la SNCF venait de faire l’acquisition d’une Renault 4L, sa première voiture. Avant cet achat, on ne partait jamais en vacances, mais là, pour la première fois, on était donc allé en voiture et en famille jusqu’au bout du Finistère, du côté de Camaret. Nous étions un peu serrés à cinq dans la voiture avec ma sœur et mon frère… Mais, j’ai le souvenir également très précis que juste avant les vacances, début juin, patatras : la tante Marthe décède. Je me suis immédiatement dit qu’on ne partirait pas en vacances. Et puis, non finalement : comme elle était âgée, on est quand même partis en Bretagne !

Et quel souvenir vous a laissé ce premier voyage automobile ?

J’ai le souvenir d’un remords à vrai dire. Au retour, j’ai vu devant nous des voitures qui portaient à l’arrière un « F » et je me suis dit : « Ils ont de la chance, ceux-là, ils sont allés à l’étranger ! » À quoi ma mère m’a fait valoir que « Quand même, nous étions partis en Bretagne… ». Je me suis alors vertement reproché mon ingratitude…

Entretien avec François Morel, "un gars de l’Ouest" - A/R Magazine voyageur 2018

[En savoir plus dans AR42]

Photographe : Franck Ferville
Partager
Écrit par
Sandrine Mercier
Voir tous les articles