Sud-Tyrol (Italie) – Des cimes et des vignes

Et si pour commencer, on parlait d’Ötzi, un type mort il y a environ 5 300 ans. Un type dont le corps a été retrouvé en 1991 par Helmut et Erika Simon alors qu’ils crapahutaient sur une ligne de crête à plus de 3 000 m d’altitude dans le massif de l’Ötzal – d’où son nom – à la frontière entre l’Italie et l’Autriche. Ils auraient croisé un dahu sur un surf qu’ils n’au- raient pas été plus surpris. Ötzi miraculeusement conservé sous la glace pendant des siècles et des siècles venait de réapparaître avec toutes ses dents à la faveur du réchauffement climatique. Son heure avait enfin sonné, il allait se payer une petite gloire posthume et pour commencer être accueilli dans un musée entièrement dédié à sa personne à Bolzano (Bozen). Excités comme des pucelles en présence de leur idole à mèche, Justin Bieber, les archéologues s’emparèrent de la momie pour en examiner les plis et les replis. Travail de longue haleine qui nous a appris ceci : Ötzi était un quadra vêtu de fourrures : ours brun pour le chapeau, mouton pour le pagne, chèvre pour le pantalon, un mélange de mouton et de chèvre pour le manteau. Avant de mourir, il s’était payé un bon steak de bouquetin. Ultime plaisir gastronomique avant d’être transpercé d’une flèche au niveau de l’aisselle, blessure qui devait provoquer une hémorragie fatale. Lire la suite dans A/R 38

 

Infos Sud-Tyrol

Photographe : Matthieu Raffard
Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles