Formentera : 4 rencontres insolites pour découvrir l’île

L’île de Formentera cultive la discrétion à la différence d’Ibiza, sa voisine extravertie. Une nature préservée, des décors spectaculaires, des eaux d’un bleu de rêve et un don pour prendre la vie du bon côté. C’est parti pour un tour de l’île avec 4 rencontres stimulantes. 

Fabrique ta guitare avec Eki

© Maïté Baldi

La première fois qu’Ekkehard Hoffmann a posé le pied à Formentera, c’était en 1989. Cette toute première expérience insinue une drôle d’idée dans son esprit. Et s’il était plus agréable de vivre sur cette île méditerranéenne baignée de soleil plutôt qu’à Darmstadt en Allemagne ? L’année suivante, il y retourne et cette fois n’en repart pas. À Sant Ferran de ses Roques, il fonde un atelier de lutherie spécialisé dans la fabrication de guitares et de basses électriques, atelier qui accueille aussi des stagiaires désireux de confectionner leur propre guitare. Trois semaines de travail assorties de baignades en été et d’exquis moments de détente, et hop la guitare est prête. Quand il n’est pas devant l’établi, Eki, comme on le surnomme, joue comme bassiste avec son groupe Jam Factory.

Prix du stage 3 100 € (matériaux inclus, hébergement exclu).

Découvre l’art de la récup avec Sol 

Sol est une artiste touche-à-tout venue d’Argentine, qui trouve inspiration et matériaux dans la récup. Au courant de cette prédilection, les habitants lui apportent spontanément vieilles portes et fenêtres. Mais cela ne suffit pas. À Cordoue, elle se fournit en outils des champs. À Barcelone, elle récupère des vinyles par camions. En fait, elle est à la tête d’une véritable petite entreprise qui ne connaît pas la crise. Dix-sept employés en lui préparant le travail lui permettent d’assurer une production éclectique où des baleines taillées dans le bois voisinent avec des oiseaux découpés dans un 33T, des céramiques protéiformes, des extincteurs illustrés… Sol aime l’hiver quand il n’y a personne sur l’île et qu’elle peut travailler dans la quiétude. Sol aime l’été quand il y a beaucoup de monde sur l’île et qu’elle peut vendre ses œuvres.

Teste le bon vin de Terramoll

« Mes premières vacances à Formentera, c’était il y a trente ans, se rappelle Christine, une Anglaise à l’œil malicieux. Et ça fait maintenant cinq ans que je m’y suis installée. » Bien qu’à la retraite, elle a voulu rester active en travaillant trois jours par semaine pour le domaine viticole de Terramoll. « En 2000, la famille Moll de Barcelone a acheté des parcelles situées sur la Mola, un plateau balayé par les vents marins et le plus haut point de l’île. Il fait 2 à 3 degrés de moins que partout ailleurs. Attachés à la tradition, les propriétaires ont redonné vie à des anciens cépages tels que le monastrell et la malvasia tout en introduisant des cépages étrangers comme le merlot ou le cabernet sauvignon. Tout est cultivé en bio. » Christine accueille et organise des dégustations pour apprécier cet unique vin de Formentera. 

Mange du bon pain avec Bartolomé

De sa maison, Bartolomé voit le phare de La Mola, la mer immense au-delà de la falaise et au bout de son jardin, un vaste champ de blé, le sien. En ce mois de mai, les épis encore tout verts ondoient sous la caresse du vent. « Dès qu’ils sont mûrs, je les fauche et les emmène à la coopérative qui en fait de la farine. C’est un ancien blé indigène, la xeixa, que l’on remet au goût du jour. Les boulangers l’adorent. Leurs clients aussi. »  À Formentera on s’arrache ces pains à la bonne saveur d’antan.  Le métier d’agriculteur ne suffisant pas à remplir son compte en banque, Bartolomé officie aussi en tant que guide. Sur les routes de terre qui sillonnent l’île, il emmène des pelotons de touristes en VTT électriques. 

Pratique 

Y aller

A/R Paris – Ibiza avec Transavia

À l’aéroport, Fly & Vai propose un service de navette en bus jusqu’au port d’Ibiza avec des billets de bateau pour Formentera

La compagnie de ferry Trasmapi effectue la traversée vers Formentera.

Quand

Si vous craignez la foule et la chaleur, il vaut mieux éviter le plein été. Avril, mai, septembre et octobre sont les mois idéaux pour les randonnées à pied ou à vélo.

Dormir

Teranka, Playa des Arenals. C’est un hôtel pris en sandwich entre le ciel immaculé et l’eau cristalline, entre la pinède et la plage de Migjorn (la plus longue de l’île [5 km] qui alterne des zones rocheuses et de sable). C’est un hôtel où les œuvres d’art contemporain se sentent chez elles entre les murs et dans le parc. C’est un hôtel dont la décoration subtile vous transporte hors du temps. Imaginons Baudelaire séjournant ici. Il n’aurait pas hésité à écrire dans le livre d’or : luxe, calme et volupté. Que dire sinon que ces trois mots disent tout du Teranka. www.teranka.com

Bouger

Vélo. Formentera ebikes tour. Bartolo Torres propose 6 itinéraires pour découvrir les plus beaux coins de Formentera. Ses VTT électriques sont des Haibike FullNine 4 qui avalent avec appétit les routes de terre (rutas verdes) qui sillonnent l’île. www.formenteraebikestours.com

Bateau. Formentera a vela. Location bateau + skipper à la journée (11h-18h) ou pour le coucher de soleil (18h30-coucher de soleil).

Toutes les infos sur : www.formentera.es

Ce article est à retrouver dans son intégralité dans AR65, disponible en kiosque et sur notre boutique.

Partager
Écrit par
Albert Zadar
Voir tous les articles