L’Iran sans Coran

 

Des mollahs velus, des femmes voilées, des Shah voleurs, des tapis et des missiles volants… Que sait-on vraiment de l’Iran ? Le prisme déformant de l’actualité focalise les regards sur une république islamique parfaitement isolée sur la scène internationale, mais au final le pays demeure depuis plus de 30 ans terra incognita pour le grand public. Sous la longue barbe des imams se cache pourtant l’une des plus riches et anciennes civilisations du monde.

 

Malgré les bols remplis de pistaches et de grains de grenade disposés en abondance sur la table de banquet, l’ambiance n’est pas vraiment à la grosse bamboche. Mr Meshaei, chef de cabinet du président Ahmadinejad et ancien ministre du tourisme est venu en personne vanter l’immense potentiel touristique de son pays à une poignée de journalistes français. Une barbe de 3 jours, un œil éteint et la chemise sans col boutonnée jusqu’à la pomme d’Adam, le personnage ne prête pas à la rigolade. La grande salle de l’hôtel Espinas à Téhéran est pour l’occasion une ruche bourdonnante où s’activent de façon plus ou moins discrète, assistants dévoués, fonctionnaires du ministère, barbouzes empressés, gardes-du-corps aux aguets, photographes et cameramen zélés. Après une longue remise en perspective, avec notamment le rappel de la guerre avec l’Irak de 1980 à 1988 et de l’interminable embargo américain, le ministre insiste sur l’ouverture du pays à toutes les formes de tourisme. L’exercice de VRP n’est pas facile, car il faut bien le dire, l’image du pays est parfaitement détestable.  (…)

 

 

Lire la suite dans AR06

Photographe : Christophe Migeon
Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles