Black Rock City, Nevada, USA, 27 August 2017. Burners in the middle of the playa on a art car representing a car from the film mad max. The temporary city of Black Rock City in the Nevada desert is home to one of the world's largest annual art events, the Burning Man. Black Rock City, Nevada, USA, le 27 aout 2017. Des festivaliers au milieu de la playa sur un char représentant une voiture du film mad max. La ville ephemere de Black Rock City situee en plein desert du Nevada abrite chaque annee une des plus grande manifestation artistique de la planete, le Burning Man.

Burning Man, bienvenue au festival le plus fou du monde

Les Burners, comme on les appelle, débarquent du monde entier pour créer une ville éphémère dédiée à l’art, aux plaisirs et à la fête : Black Rock City. Emeric Fohlen en était. Le photographe, membre du studio Hans Lucas, a parcouru le théâtre des opérations à vélo pour sa série intitulée Carnets du désert. Il a saisi les déguisements loufoques, les installations grandioses ou les véhicules insensés comme autant d’apparitions dans le désert.

 

Avec son appareil photo protégé par une housse spéciale, il bravé les tempêtes de sable de la Playa (surnom donné au désert de Black Rock) : « Je voulais obtenir une image féérique et surréaliste qui brouille les repères et abolisse les lieux. » Mission accomplie. À la fin de la semaine, le festival se clôture avec la crémation de la sculpture de « L’homme qui brûle » et de toutes les autres créations. Le sable peut reprendre ses droits. Jusqu’à la prochaine fois.

 

Découvrir le travail du photographe Emeric Fohlen : www.emericfohlen.com

 

Lire aussi : Zone 51, sur le territoire le plus secret de la planète

Photographe : Emeric Fohlen
Partager
Écrit par
Emeric Fohlen
Voir tous les articles