Yakushima : essuyer un typhon sur l'île de la princesse Mononoke - A/R Magazine voyageur 2018

Yakushima : essuyer un typhon sur l’île de la princesse Mononoke

Allez-y si…

 

Vous aimez les chevaux sous la forme de sashimi, vous êtes le dernier samouraï, vous avez tatoué sur votre épaule la princesse Mononoké, selon vous, il n’y a pas de volcan sans fumée, vous tenez à tester la blague suivante in situ : « Quand deux chiens se rencontrent au Japon que font-ils ? Ils se jappent au nez. »

 

Évitez si…

 

Vous pensez qu’un tas de gravier ne fera jamais un jardin, vous éprouvez pour les arbres le même amour que le bûcheron, comme les chats vous craignez l’eau, vous comptez couper votre steak à l’aide d’un katana.

 

Yakushima : guide pratique

 

Yakushima

 

Située à 60 km au sud du cap Sata, le point le plus méridional de l’île de Kyushu, Yakushima a une forme quasi-circulaire. Sa circonférence avoisine 130 km. Okudake, le massif qui s’élève en son centre collectionne quelques sommets culminant aux alentours des 1 800 m dont le Miyanoura-dake (1935 m) qui est le point le plus élevé de Kyushu. On voit par là que le surnom « Alpes dans l’océan » n’est pas usurpé par Yakushima, mais elle aurait porté avec autant de bonheur celui de « Forêt dans l’océan » étant donné que 90 % de sa surface en est recouverte.

 

Y aller

 

  • ANA (All Nippon Airways) dessert tous les jours l’aéroport de Tokyo-Haneda​ ​au départ de Paris-CDG ou province à partir de 547 € ​et ​correspondance vers Kagoshima ​(​tarif forfaitaire de 80 € environ quel que soit le vol aller simple). www.ana.fr Kagoshima – Yakushima. 5 vols par jour (35 min) avec JAL. www.jal.com.
  • Hydroglisseur : 6 traversées par jour (2h-2h30), A/R 15 000 yens. Obligation de rester assis. Pas de pont extérieur. Ferry : 2 traversées par jour (4h), A/R 7 200 yens.

 

Dormir

 

  • Kaedean. Kagoshima. À proximité du port, un petit resto où se remplir le ventre de bons gros bols de pâtes. Yakushima Iwasaki Hotel. Yakushima, Grand hôtel doté d’un immense et très beau jardin en contrebas de la forêt. Petit effet « Lost in translation » quand dehors rugit le typhon qui vous tient enfermé. https://yakushima.iwasakihotels.com
  • Hotel Nikko. Kumamoto. En centre-ville avec vue sur le massif du volcan Aso ou sur la silhouette chantournée du château. Difficile de faire mieux. www.nikko-kumamoto.co.jp

 

Manger & boire

 

  • La Table. Yakushima. Chez Ikumi Haneta, on se sent bien. À côté de la cuisine toute simple, le salon avec une table, la table ! Agréable impression d’avoir été invité chez une amie qui a préparé la popote avec beaucoup d’amour et d’inspiration. La Table, c’est l’adresse à ne pas manquer. latabledeikumi.info
  • Café Lafcadio. Kumamoto. Un bar à vins animé de joyeux lurons qui n’hésitent pas à aller s’aiguiser le palais en Bourgogne. Attention, ici, la consommation de bon vin n’est pas forcément modérée. www.facebook.com/justwine16
  • Oden Ya Kobouzu. Kumamoto. L’endroit idéal pour ripailler dans une ambiance très animée.11-20 Chuo-Ku, Kamitoricho.

 

À voir

 

  • Jardin Senganen. Kagoshima. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le jardin mérite quelques heures de contemplation ou de marche (la pente peut être rude) pour être pleinement apprécié. www.senganen.jp Suizenji-jojuen et château. Kumamoto. Un jardin et un château, un deux en un qui ne se refuse pas. Plus d’infos www.tourisme-japon.fr

 

[En savoir plus dans AR43]

Photographe : Jeremy Suyker
Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles