Un sourd chez les Kiwis, les aventures de Tristan Savin en Nouvelle-Zélande - A/R Magazine voyageur 2019

Un sourd chez les Kiwis : les aventures de Tristan Savin en Nouvelle-Zélande

En arrivant dans la capitale de la Nouvelle-Zélande, après trente heures de vol, j’étais complètement sourd… Mes oreilles bourdonnaient. Un rhume n’est pas compatible avec la pressurisation d’une cabine d’avion, surtout après deux transits, c’est à dire trois décollages et autant d’atterrissages. Je n’étais jamais allé aussi loin et mon organisme s’en plaignait: violence du jet lag, courbatures (je ne voyageais pas, hélas, en première), migraines et surdité.

 

En atterrissant, enfin, en pays kiwi, je rêvais d’une douche et d’un lit. À la place, une limousine m’attendait, pour me conduire à l’ambassade de France. On ne m’avait pas prévenu, un cocktail y était donné en mon honneur, ce qui continue de me surprendre aujourd’hui. L’élite culturelle locale était, paraît-il, flattée qu’un écrivain français – pourtant peu réputé — parcoure autant de kilomètres pour venir à sa rencontre… Le problème, c’est que je n’entendais rien à ce que me disaient les journalistes, auteurs, artistes et diplomates du cru, dans un accent auquel je n’étais pas habitué. Chacun de leurs mots ressemblait à un borborygme… Le lendemain, je devais m’entretenir avec la romancière Elizabeth Knox, connue pour ses contes fantastiques. Je n’entendais toujours rien, je peinais à aligner plus de trois mots. Inquiète, elle a fait venir son médecin.

Diagnostique : inflammation des tympans. Contre-indication : reprendre l’avion avant guérison complète. Or je devais me rendre à Auckland le lendemain, j’avais rendez-vous avec Alan Duff, l’auteur d’un livre culte, L’âme des guerriers.

 

Pour préserver mon ouïe, mon vol intérieur fut annulé.

 

En savoir plus dans AR45

 

Plus d’infos sur le site officiel de la Nouvelle-Zélande

Partager
Écrit par
Tristan Savin

Tristan Savin, écrivain bourlingueur, s’amuse à dénicher les lieux improbables. Son dernier livre : Les trous du cul
du monde (Arthaud, 2016)

Voir tous les articles