Twist again à Moscou

 

Cher A/R, 

 
Dans les couloirs du métro de Moscou, on pourrait très bien se croire sous Brejnev. Les contrôleurs poussiéreux installés au bas des gigantesques escalators n’ont pas dû bouger depuis le XXe congrès. On trouve encore faucilles et marteaux sculptés sur les colonnes, ornements rescapés du réalisme socialiste. Remonté à la surface, des Mc Do et des 4X4 qui roulent à 150 km/h me rappellent qu’on est sous Poutine. Sur terre et sous terre, la morosité fataliste de l’âme russe saute à la gorge. Je lis la perte d’un empire dans les regards fatigués. Tout est terne, comme s’il fallait imiter le ciel. (…)
 
 
 
Partager
Écrit par
Julien Blanc-Gras

Né en 1976, Julien Blanc-Gras est un écrivain et journaliste-reporter.
Après des études de journalisme à Grenoble, il obtient un DEUG d’histoire puis une maîtrise en journalisme, puis à Hull en Angleterre.

En 2005, il publie au Diable vauvert, « Gringoland », qui conte un périple latino-américain et sera ensuite lauréat du festival du Premier Roman de Chambéry et « Talents à découvrir » des librairies Cultura.

En 2008, il publie « Comment devenir un dieu vivant », une comédie apocalyptique déjantée, puis « Touriste » en 2011, et « Géorama » en 2014.

Il a également séjourné aux îles Kiribati à l’automne 2011 pour réaliser son livre, « Paradis (avant liquidation) » (2013).

Voir tous les articles