Le Louvre du désert - A/R Magazine voyageur 2018

Le Louvre fait un petit à Abu Dhabi

Entre terre et mer

 

Il faut s’approcher un peu pour mieux appréhender l’élégance du Louvre d’Abu Dhabi, cette couverture d’acier posée entre terre et mer sur l’île de Sadiyyat. Côté terre, quelques rangées de palmiers et un petit pont y conduisent ; côté mer, l’eau turquoise pénètre jusqu’en dessous. Le voilà donc, ce Louvre du désert dont on parle depuis 10 ans (premières esquisses en 2006, puis signature de la convention entre la France et les E.A.U en 2007) et dont l’ouverture en novembre a presque pris le monde de l’art par surprise tant les retards s’étaient accumulés. Avec la fin du chantier, les polémiques sur les mauvaises conditions de travail des ouvriers semblent devoir passer au second plan, tout comme les spéculations sur le budget faramineux et les dépassements tout aussi colossaux (il n’y a pas de chiffres officiels, mais le coût est estimé à près de 600 millions €).

 

“Dessiner des étoiles qui laisseront passer des rais de lumière tout en protégeant du soleil écrasant”

 

Place donc au plaisir de retrouver l’architecte Jean Nouvel de nouveau en forme. Trente ans après, sa coupole ouvragée n’est pas sans évoquer les moucharabiehs métalliques de l’IMA à Paris (1987), une de ses œuvres phares. Véritable tour de force, elle forme comme une tente, un abri ouvert de 180 mètres de diamètre. Huit strates épaisses ont été nécessaires pour réaliser la « vision » de l’architecte : dessiner des étoiles qui laisseront passer des rais de lumière tout en protégeant du soleil écrasant. De nuit, les flux s’inversent et les « étoiles » envoient leurs rayons dans le ciel émirati. Au-dessous, débordant des limites strictes de cette toiture, Jean Nouvel a installé pas moins de 55 bâtiments/salles sur le modèle de la médina arabe : parallélépipèdes enchevêtrés et d’un blanc immaculé.

 

Ainsi, peut-on déambuler dans une ville plutôt qu’un musée. Des passages ombreux et ouverts à la brise tiède conduisent au café, au « musée des enfants » ou aux salles d’exposition…  26 « bâtiments » ont été dédiés aux galeries permanentes. Ici, le blanc domine encore et la priorité est donnée à la lumière naturelle. Jean Nouvel fait preuve d’une sobriété admirable. Après avoir conçu son bel écrin, il s’efface et laisse les œuvres parler.  

 

Le Louvre du désert - A/R Magazine voyageur 2018

 

Chiffres- clés

 

  • 550 œuvres sont présentées dont 300 sont des prêts de 13 musées français.
  • Le dôme : 7 mètres d’épaisseur pour former 7850 « étoiles »  
  • Le point culminant s’élève à 40 m au-dessus du niveau de la mer.  

 

Y aller

 

Air France relie tous les jours Dubaï au départ de Paris-CDG.

 

Le voyagiste “Arts et Vie” propose régulièrement un circuit Oman-Dubaï-Abu Dhabi, mais pour une découverte en profondeur, il organise en octobre 2018 un “forum” : une semaine de visites et conférences à Dubaï et Abu Dhabi avec architectes et historiens de l’art.

 

Au programme avec Arts et vie : visites du Louvre, de la Sorbonne, mais aussi du métro de Dubaï, des dernières réalisations architecturales et des projets d’urbanisme des deux villes…  

 

Dormir : une vue incroyable sur la ville au Four seasons

 

Tout savoir avec l’OT d’Abu Dhabi

 

[Lire la suite dans AR41]

 

Partager
Écrit par
Jean-Luc Eyguesier
Voir tous les articles