Lorraine: Moselle, ma belle

Sur les côtes de Toul, 300 kilomètres de sentiers balisés attendent le promeneur dans des reliefs délicats. Le paysage, loin des images d’Épinal d’une région de hauts fourneaux, s’avère parfaitement bucolique. À Lucey, au creux des vignes, on découvre le jardin d’eau des roises. C’est un champ de petites mares creusées, dans le temps, pour faire tremper le chanvre, et qui forment aujourd’hui un tableau champêtre étrange et poétique appelant au pique-nique. Pique-nique qui, cela va sans dire, semble avoir été inventé pour engloutir du Gris de Toul.

David Lelièvre qui produit un réjouissant Côtes de Toul
David Lelièvre qui produit un réjouissant Côtes de Toul

À Ancy sur Moselle, c’est dans un autre trou de verdure idyllique que s’épanouit le domaine des Béliers, à deux pas de Metz. « Ici, c’était un jardin ouvrier que cultivait mon grand-père. Puis mon père a planté la vigne sur ces coteaux oubliés en 1983 », explique l’actuelle exploitante, Ève Maurice. Cette œnologue de formation a repris le site avec la volonté d’entretenir un terroir en le dépoussiérant. Ève couve avec passion son vin bio dans un écrin architectural insolite. Tout tourne autour d’un bâtiment brut et hybride réunissant d’un bloc cave, espace dégustation, domicile et chambres d’hôte au pied des vignes. Une utopie avec des gens qui travaillent, des enfants qui jouent et des visiteurs qui contemplent, un verre de blanc sec à la main, une certaine idée de l’harmonie. 

Domaine les Béliers

Domaine Les Béliers , Ancy Dornot

Dormir : deux choix, les cabanes perchées dans les arbres, en haut des vignes. Ou les chambres d’hôte cosy, au pied des vignes. Dans les deux cas: bonheur. Tel: 03 87 30 90 07.

Découvrir: la vigne aux oiseaux, issu des plus vieilles vignes du domaine (100% auxerrois), c’est un blanc de Moselle, sec, frais, et rond avec des arômes de fruits mûrs. Élevé pendant un an en cuve sur lies. Et avec amour.

www.domainelesbeliers.fr

Pour plus d’infos:

www.explore-grandest.com

www.visit.alsace 

www.tourisme-lorraine.fr


Photographe: Nicolas Leblanc


Lire la suite dans AR55

Partager
Écrit par
Julien Blanc-Gras

Né en 1976, Julien Blanc-Gras est un écrivain et journaliste-reporter.
Après des études de journalisme à Grenoble, il obtient un DEUG d’histoire puis une maîtrise en journalisme, puis à Hull en Angleterre.

En 2005, il publie au Diable vauvert, « Gringoland », qui conte un périple latino-américain et sera ensuite lauréat du festival du Premier Roman de Chambéry et « Talents à découvrir » des librairies Cultura.

En 2008, il publie « Comment devenir un dieu vivant », une comédie apocalyptique déjantée, puis « Touriste » en 2011, et « Géorama » en 2014.

Il a également séjourné aux îles Kiribati à l’automne 2011 pour réaliser son livre, « Paradis (avant liquidation) » (2013).

Voir tous les articles