Las Vegas – Hotelmania

 

Non, ça n’est pas une bonne ville pour les drogues psychédéliques : la réalité elle-même y est trop déformée.” Ainsi s’exprimait Hunter S. Thompson, l’auteur du roman Las Vegas Parano. La réalité qu’il faudra bien admettre, c’est qu’au bout du compte vous avez franchi un océan, traversé un continent pour voir au milieu du désert … une flopée d’hôtels boursouflés qui font le tapin sur le boulevard en se laissant reluquer le casino. Welcome to Las Vegas !

 
Des hôtels, oui mais pas n’importe lesquels ! Des hôtels frappés de mégalomanie et de mythomanie, tous alignés le long d’une seule rue, un boulevard plutôt, le Strip qui fait 6 km de long. Au royaume des loisirs, il faut encore marcher, mais au moins vous ne risquez pas de vous perdre, c’est toujours tout droit. Mais où est donc la ville, où se cachent ses habitants ? Who cares ? Un personnage de Scorsese dans Casino éructerait plutôt : « who gives a fuck ? » mais ce n’est pas votre genre. Vous portez la côte de maille, entrez plutôt à l’Excalibur dédié au moyen âge avec ses tours pointues rouge et bleu cernées de deux barres d’immeubles rectangulaires. Vous déchiffrez les hiéroglyphes, ne manquez pas le Louxor avec son sphinx et sa pyramide. (…) Lire la suite dans AR10
Photographe : David Lefranc
Partager
Écrit par
Albert Zadar
Voir tous les articles