Israël – Du désert de Néguev à la mer Morte

 

Le pays fait rarement la une pour ses atouts naturels. II suffit pourtant de quitter les villes, saintes ou non, pour réaliser qu’Israël a non seulement de l’histoire mais aussi de la géographie.

 

La voici donc la Terre promise, ce pays tant convoité où le lait et le miel coulent d’abondance. Difficile de fouler cette partie du monde sans ruminer les a priori, les idées toutes faites, les problématiques, les vérités distillées depuis plus d’un demi-siècle par le prolifique alambic de l’actualité. Le voyage est là pour récurer à neuf les méninges oxydées par la rouille médiatique. Dans le Néguev, la litanie des cailloux qui blanchissent comme des traînées d’ossements, le règne sans partage d’une minéralité absolue, le cahot lancinant de la piste écorchée et galeuse, finissent par effacer des mémoires les uniformes de Tsahal, les check-points engorgés, les murs honteux, les alertes à la bombe ou les gamins lanceurs de caillasses. Ou disons que la pérégrination dans le désert estompe plutôt qu’elle n’efface, un peu à la manière du vent chargé de sable qui ponce et émousse une gravure rupestre : les creux sont toujours là mais il faut passer le doigt dessus pour bien les visualiser. (…)

 

 

Lire la suite dans AR19

 

Photographe : Christophe Migeon
Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles