Des adresses pour bien dormir et bien manger en Auvergne - A/R Magazine voyageur 2019

Des adresses pour bien dormir et bien manger en Auvergne

1- Une nuit magique au Buron de Bâne

 

C’est un fait bien établi, les burons qui parsemaient les estives du Cantal disparaissent doucement, mais sûrement. Autrefois, les bergers y vivaient pendant l’été pour garder les troupeaux de vaches, et y fabriquaient le fromage de Cantal et de Salers. Aujourd’hui, des gens du pays leur offrent une seconde vie en les transformant en mai- son d’hôtes. Propriétaire de l’Auberge des Montagnes à Pailherols, la famille Combouriou a réaménagé son buron de Bâne. C’est une maison grise accrochée au flanc du Plomb du Cantal, on y vient à pied (2 heures), on ne frappe pas (on a la clé)… et on profite d’une vue à presque 360° sur le Cantal. Personne à l’horizon, solitude salutaire, liberté absolue. À l’intérieur une seule longue pièce où tout a été préparé pour la soirée. Des bougies brûlent (il n’y a pas d’électricité), le bois dans la cheminée n’attend plus qu’une allumette, le panier garni est plus que garni (soupe, jambon, melon, côte de bœuf, pounti (pâté de blettes, lard et pruneaux), tarte à la tome, bouteille de vin). À l’heure du coucher, il faut faire quelques pas dehors jusqu’à une cabane en bois occupée par un grand lit douillet. La nuit n’est alors qu’un long et doux rêve.

 

Plus d’infos : www.auberge-des-montagnes.com

 

2- Des auberges à la cuisine qui requinque

 

À 1200 m d’altitude, une grange étable rénovée offre un gîte confortable et une cuisine qui requinque : c’est l’Auberge d’Aijean à Lavigerie dans le Cantal. Mais c’est aussi une excellente base pour randonner ou faire du VTT autour du Puy Mary. Chambres doubles à partir de 65€. Plus d’infos : www.auberge-puy-mary.com

 

Dans le même registre, ne manquez pas l’auberge de Margot à Usson (63) dans l’un des plus beaux villages de France. Ce petit hôtel (4 ch.) perché sur une butte offre une vue exceptionnelle sur le Cézallier, le Sancy, la Chaîne des Puys et la plaine de la Limagne. Chambres doubles à partir de 58€. Plus d’infos : www.auberge-margot.com

 

3- Des lodges avec vue sur le Sancy

 

Volca’lodges à Tournebise au Puy de Dôme : voilà 21 écolodges en bois dont certains avec jacuzzi sur le balcon. Vue magnifique sur le Sancy. Restaurant sous les voûtes dans l’ancienne étable où Edgar, le jeune chef de 25 ans, travaille les produits locaux: panna cotta de chèvre à la sauge, soupe d’asperges, bœuf d’Aubrac… Chambres doubles à partir de 98€.

 

Plus d’infos : www.volcalodges.com

 

4- Bien-être, bois et béton à Besse-et-Saint-Anastaise

 

Ce tout nouvel hôtel lancé par 2 anciens joueurs de l’ASM (club de rugby de Clermont- Ferrand) joue la carte du bien-être dans un bâtiment béton et bois minimaliste situé au cœur du Sancy à 1010 m d’altitude. La cuisine est confiée à Gilles Reinhardt, chef étoilé et meilleur ouvrier de France.Chambres doubles à partir de 125 €.

 

Plus d’infos : www.mildiss.fr

 

5- Où manger auvergnat ?

 

Assurément au Garage à Trizac dans le Cantal. Du garage tenu autrefois par son père puis elle-même, Dominique Peythieu a gardé la station-service et le nom. Elle a troqué son bleu contre un tablier pour concocter des plats du terroir: aligot, patranque, tripoux, tarte à l’Encalat… Menu midi à 12,50€ Tél. 04 71 78 60 79

 

A La Souillarde à Besse-et- Saint-Anastaise (63), l’honneur est aussi à la cuisine régionale : truffade, fondue de St-Nectaire, rognons à la moutarde… Tél. 04 73 79 50 78

 

Lire aussi : 5 idées de sorties en Auvergne

Photographe : Jeremy Suyker
Partager
Écrit par
Sandrine Mercier
Voir tous les articles