Centre – Val de Loire – Petites et grandes extases (1)

Les Balcons du Perche 

 

T’as voulu voir Thiron-Gardais et on a vu Thiron-Gardais, son église abbatiale du XIIe siècle qui tient du Percheron au vu de ses copieuses mensurations — c’est pas tous les jours que l’on voit une nef de 64 m de long sur 12 m de large — et bien sûr, son pub : « Le Black Swan » à deux pas de l’étang. Pourquoi pas « Le Cygne Noir » me direz-vous ? Eh bien, vous répondrait Stéphane, l’aimable tavernier : « C’est élémentaire, sans ces deux vocables anglais, ce pub ne serait qu’un bar, ce qu’il fut d’ailleurs sous le nom du “Bar de l’étang”. »  Après avoir lancé dans le mile quelques fléchettes britanniques, il était temps de reprendre des forces. Comment résister à un menu croque-monsieur — frites maison — canette quand celui-ci coûte la modique de somme de 5 euros ? Lesté de ce triptyque, il était temps d’enfourcher nos vélos Torpado équipés d’un moteur électrique bien pratique pour passer les bosses d’un parcours bocager d’une trentaine de kilomètres répondant au nom évocateur de « Les balcons du Perche ». T’as voulu voir La Gaudaine et on a vu La Gaudaine aux maisons joliment fleuries. T’as voulu voir Rougemont et on a vu Rougemont qui du haut de ses 285 m se flatte d’être le point culminant d’Eure-et-Loir. T’as voulu voir Beaumont-les-Autels et on a vu Arthur Morice, nonagénaire fringant, en train de biner son potager tout près du grand château. Les radis avaient bien donné, bientôt viendrait le tour des patates et des petits-pois. T’as voulu voir la Croix-du-Perche, et on a vu la Croix-du-Perche célèbre pour son église Saint-Martin. Bien assise sur ta selle, tes jambes pédalant à peine, tu ne roulais plus, tu volais, ton Torpado s’appelait Pégase, tu étais heureuse. T’as voulu revoir Thiron-Gardais et on a revu Thiron-Gardais. Et Le Black Swan évidemment.(…) Lire la suite AR33

Photographe : Jeremy Suyker
Partager
Écrit par
Albert Zadar
Voir tous les articles