Antarctique – On dirait le Sud

 

Le temps dure longtemps, et la vie sûrement plus d’un million d’années. Oui, sans doute, mais cette croisière d’expédition ne dure que quinze jours, juste ce qu’il faut pour découvrir quelques terres de l’extrême périphérie habitées l’été par des foules animales qui se moquent éperdument des hommes.

 

« Seigneur, quel voyage ! La sécurité, les contrôles, les heures de vol… J’en ai ras-le-bol » s’exclame une rombière en sortant de l’aéroport d’Ushuaia. L’envie est forte de lui répondre qu’il y a encore moins d’un siècle, il fallait bien deux ou trois mois depuis l’Europe pour rallier le Grand Sud et que nul n’était bien certain de revenir d’un périple aussi hasardeux. Oubliés les trois-mâts aux ponts grinçants, les goélettes aux haubans saupoudrés de givre, oubliés les interminables hivernages coincés dans les glaces où l’on finit par manger les chiens de traineau et mâchonner le cuir de sa ceinture faute de mieux, l’aventure antarctique se tente désormais dans le luxe et le confort douillet de grands yachts avec décoration intérieure dernier chic, boutiques et restaurants gastronomiques. Et après tout, ce n’est pas plus mal. (…)

 

Lire la suite dans AR19

 

Photographe : Christophe Migeon
Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles