Rencontre avec Thesiger, le dernier explorateur du siècle - A/R Magazine voyageur 2017

Wilfred Thesiger : rencontre avec le dernier explorateur du XXe siècle

Wilfried Thesiger, rencontre avec le “gentleman barbare”

 

Dans son dernier livre, Christophe Migeon signe la biographie du dernier grand explorateur du XXe siècle. Inspirateur d’Hugo Pratt et de James Bond, Wilfred Thesiger vécut à la marge, une vie libre et frondeuse.

 

Dans cette biographie, nous suivons Wilfried Thesiger parmi les habitants des marais au nord de Bassora ou à l’assaut des sommets d’Asie centrale, toujours seul Occidental parmi les autochtones. Car si “le dernier explorateur du XXe siècle” explore, justement, c’est pour pimenter sa vie, virus contracté lors de son enfance en Abyssinie, mais aussi pour vivre avec et au rythme des populations locales qu’il chérit, surtout les nomades.

 

Outre les prouesses, Christophe Migeon nous dit les failles, les contradictions, les attitudes peu glorieuses qui font de Thesiger un homme complexe et non un James Bond, qu’il inspira dit-on. Wilfred qui peut traverser des déserts dans le plus grand dénuement se réfugie chez sa mère en Angleterre pour fuir les grosses chaleurs ; il réprouve le progrès et l’éducation des populations des pays de l’Empire et s’avère pour le moins réactionnaire…

 

Mais pour l’auteur, ces tendances qui pourraient lui valoir le qualificatif de « vieux con » sont « peut-être ce qui le rend attachant ». En plus de l’admirer, il n’y a pas de doute, Christophe Migeon aime Wilfred Thesiger. Et il nous le fait aimer.

 

Christophe Migeon, Wilfred Thesiger, gentleman barbare, Paulsen, Paris, 2017

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles