Petit manuel du voyageur polaire

 

Notre Christophe Migeon vient de pondre un petit manuel de la taille d’un cachalot à l’usage des futurs voyageurs des cercles polaires. Vous l’aurez compris, l’objet ne tient pas dans la poche, mais il est indispensable. Sur la banquise, les ours blancs se l’arrachent.

Quel voyageur polaire êtes-vous ?

Un voyageur infidèle, avec beaucoup d’autres pôles…d’attraction. Il y a tant de beaux endroits à arpenter sur cette planète. Mais le milieu polaire a ce petit quelque chose en plus – ou plutôt en moins – qui fait qu’on éprouve régulièrement le besoin d’y retourner. Une fois qu’on y a goûté, il est bien difficile de se sevrer de cette « sauvagerie ».

Quel est votre explorateur de référence ? Pourquoi ?

L’exploration des pôles a révélé une moisson de sacrés bonshommes. Des types qui ont délibérément risqué tout ce qu’ils avaient, leurs orteils souvent leur vie, pour remplir ces grandes ellipses blanches qui couvraient les cartes de l’époque. Mais parmi toutes ces figures, j’ai un petit faible pour un gars comme Fridjof Nansen qui joue le tout pour le tout après avoir entendu la théorie d’un météorologue nommé Mohn : celui-ci suppose l’existence d’un courant océanique coulant d’est en ouest depuis la mer de Sibérie en direction des côtes du Groenland. Nansen décide de suivre son instinct et laisse les glaces saisir son navire en espérant qu’elles le mènent au pôle. Quand il réalise que sa trajectoire est trop au sud, il quitte son navire avec un compagnon et tente de rallier le pôle en kayak grée d’une voile ! Un bel exemple d’optimisme et de ténacité… L’aventure durera tout de même plus de trois ans et s’il loupe le pôle, Nansen, par son courage et sa foi en la vie, demeure l’un des plus splendides durs à cuir de l’aventure polaire.

Vous êtes-vous retrouvé en danger ?

Oui, lorsqu’on se rend à l’aéroport, on croise parfois beaucoup de gros camions sur l’autoroute. Non franchement, depuis Nansen, les conditions de voyage ont quelque peu changé et pour trouver le danger, il faut vraiment aller le chercher. (…)

 

Lire la suite dans AR24

 

 

Petit manuel du voyageur polaire,

Paulsen.

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles