Chers aventuriers – Vincent Noyoux

 

À quoi ça sert, un aventurier ? Pour tenter de répondre à la question, au mépris du danger, Vincent Noyoux a rencontré neuf représentants de cette caste.

 

Revoici Vincent Noyoux. En 2011 il s’employait dans « Touriste professionnel » à démythifier le métier d’auteur de guides de voyage sur un ton malicieux et avec une réjouissante dose d’autodérision. Depuis, allez savoir pourquoi, la collection « Géoguides » de Gallimard a préféré se priver de ses talents. Au moins cela lui a-t-il laissé le temps de se consacrer à un deuxième ouvrage. En 2014, il se penche sur quelques personnages qui font profession d’aventurier. Mais au juste, c’est quoi un aventurier à l’heure de Google Earth ? À quoi ça sert de courir, de plonger, de voler, d’escalader, de risquer sa peau dans le désert, sur la banquise, dans la forêt, sur les océans ? Et aussi pourquoi tiennent-ils tant à faire connaître au plus grand nombre leurs exploits ? Agacé par les aventuriers de tout poil, allergique à leurs récits, il a rencontré neuf spécimens, histoire de comprendre le phénomène. Sous sa plume ironique, Isabelle Autissier, Jean-Louis Étienne, Patrice Franceschi, Mike Horn, Antoine de Maximy, Bertrand Piccard, Sonia & Alexandre Poussin, Sylvain Tesson perdent certes quelques plumes, mais ils gagnent aussi les cœurs, car Vincent Noyoux parvient à mettre au jour leur sincérité. Séduit malgré ses préventions initiales, l’auteur convient que les aventuriers ont quelque chose à nous apprendre sur nous-mêmes et peuvent finalement nous aider à être meilleurs en nous incitant à faire preuve dans notre plate vie quotidienne de plus de courage, de patience, d’audace, de volonté et d’humilité. Chers aventuriers, on vous aime nous non plus.

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles