Belfort j’adore!

Le Territoire de Belfort, depuis les chaumes du Ballon d’Alsace au nord jusqu’au chapelet de lacs du Sundgau au sud, cache plus d’une carte dans sa manche.

La Place d’Armes de Belfort. Territoire de Belfort.

Impossible d’évoquer Belfort sans rendre hommage à la conduite glorieuse de la ville lors de la guerre de 1870. Durant les 103 jours de siège dont 73 de bombardement à raison d’une cinquantaine de bombes par heure, soldats et civils ont incarné la résistance héroïque d’une France à l’agonie.

Fauve chéri

Le Lion de Belfort, oeuvre de Bartoldi. En grès rose des Vosges. Belfort. Territoire de Belfort.

Un petit tour sur les hauts de la citadelle permet de comprendre sa situation exceptionnelle en surplomb de la ville. Ce promontoire rocheux semble avoir toujours attiré l’attention des militaires, depuis le château fort du XIIIe siècle, les fortifications de Vauban jusqu’au complexe de forts, casemates et autres enceintes construits entre 1817 et 1842 par le lieutenant-général du Génie Benoît Haxo. Il suffit de descendre un escalier pour se retrouver au pied d’un fauve de 11m de haut. L’idée du sculpteur alsacien Bartoldi était d’offrir une sculpture monumentale en grès des Vosges glorifiant la résistance exemplaire de la ville, «un lion harcelé, acculé et terrible encore en sa fureur» selon ses propres mots. Il a été élu «monument préféré des Français» en 2020.

Malsaucy, la nature en concert

La Presqu’île du Malsaucy. Territoire de Belfort.

La presqu’île du Malsaucy, à 10km du centre-ville est le poumon vert de Belfort. Les deux grands étangs du Malsaucy et de la Véronne, creusés au XVIe siècle pour permettre aux bons chrétiens de manger du poisson le vendredi, sont entourés de forêts et de prairies humides. Depuis les observatoires, les jumelles saisissent les ballets aquatiques des oiseaux migrateurs tandis qu’un sentier balisé de 4km emmène les visiteurs au contact des différents milieux naturels. En plus d’une base nautique bordée d’une plage de sable fin, le site accueille chaque année les épreuves de natation du triathlon de Belfort, ainsi que les 100 000 spectateurs du festival des Eurockéennes en juillet.

3 bonnes idées d’activité

#1 Rouler sur la Francovélosuisse

Longue de 40km, cette piste cyclable joint Belfort à Porrentruy dans le Jura suisse. En plus du Lion et de la Citadelle, c’est un bel itinéraire vélo transfrontalier au fil des rivières Savoureuse, Bourbeuse et Allaine, relie sans réelle difficulté le territoire de Belfort au canton du Jura suisse

#2 Déguster le munster de Grosmagny

Nicolas Seidel élève 20 vaches vosgiennes à Grosmagny à 12km au nord de Belfort et fait lui-même munsters et tommes de vache. La ferme et ses prés sont au milieu du village.

Vente à la boutique, 13 rue de l’Église, 90200 Grosmagny. Tél.: 06 79 34 13 49

#3 Bivouaquer sur le ballon d’Alsace

L’accompagnateur Olivier Pohl propose de bivouaquer au sommet du ballon d’Alsace de la mi-juin à la mi-septembre. Le soir, on se réchauffe autour d’une bonne fondue comtoise descendue à l’aide de quelques gorgeons de Savagnin.

Pour plus d’infos : www.belfort-tourisme.com

Photographe: Christophe Migeon

Lire la suite dans AR56

Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles