Norvège : 3 adresses pour découvrir son côté sauvage

Le goût de l’aventure

Rabothytta, Hemnes / Nordland

L’âme du glaciologue français Charles Rabot, un des premiers à avoir exploré le Nordland dans les années 1880, flotte encore entre les murs boisés du refuge qui porte son nom. C’est que pour accéder au Rabothytta, le voyageur doit se transformer en aventurier. À deux heures de la route la plus proche, c’est tout simplement le refuge le plus isolé de Norvège. Et le plus proche du glacier Okstindbreen. Entendez-vous Charles qui murmure à votre oreille : « Qu’attends-tu pour monter sur son dos ? »

http://www.rabothytta.no/

 

Une nuit de rêve en Norvège

Manshausen Island, Resort Steigen / Nordland

Sur l’archipel de Steigen, les cieux resplendissaient au-dessus de nos têtes. Innombrables étaient les yeux des étoiles. Par l’immense baie vitrée, on voyait aussi flotter et danser la chevelure verte d’une aurore boréale. Spectacle exceptionnel qui nous tenait collés au fauteuil jusqu’aux premiers rayons du soleil. Sublime avait été la nuit. On ne l’oublierait pas.

http://www.manshausen.no/

 

La vie sauvage

Skåpet, Forsand / Nordland

Ici, on et loin d’un logement de luxe. À vrai dire, on est loin de tout. Même de la civilisation, et on s’en porte très bien. Autosuffisantes, les cabines au design minimaliste de Skåpet sont éclairées grâce à des panneaux solaires. Pour se chauffer, du bois suffit. Pour se laver, on utilise des douches alimentées par le lac Soddatjørna. Histoire de pousser l’autosuffisance jusqu’au bout, on peut aussi décider de pêcher pour se nourrir. Chiche ?

https://www.ut.no

Partager
Écrit par
Jeremie Vaudaux
Voir tous les articles