L’autre pays basque

Bien sûr, il y a Bilbao et son extravagant musée Guggenheim miroitant de mille feux, bien sûr, il y a Saint-Sébastien et ses fameux bars à pintxos (tapas), bien sûr, il y a les côtes de la Biscaye fouettées par de fières vagues que les surfeurs aiment dévaler, bien sûr il y a tout ça dans le Pays basque, mais il n’y a pas que ça, tant s’en faut. Il suffit de s’éloigner de la côte pour s’en convaincre. « Euskadi » ou « Euskal Herria », soit « le pays de ceux qui parlent basque » se révèle entre montagnes abritant des dieux oubliés, forêts mystérieuses, et vallées où s’épanouissent les vignes.

 

Forêt de Oma – Du pin sur la toile

Au Pays basque, pour s’éloigner des rives agitées de l’Atlantique, il suffit souvent de remonter un cours d’eau. Laisser derrière soi le ressac pour le tumulte plus doux des rias. Celle d’Urdaibai mène à Gernika. À deux pas de la ville martyre, il faut se rendre dans l’étonnante forêt de Oma aussi appelée la Forêt animée. Place ici au land art et à l’œuvre du peintre et sculpteur Agustín Ibarrola qui a troqué ses toiles contre les troncs des pins. Ses bariolages de couleurs vives évoquent les peintures du paléolithique toutes proches retrouvées sur les parois de la grotte de Santimamiñe, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Au gré de ses pas, le promeneur découvre une œuvre aux perspectives mouvantes. Oma, hommage aux origines de l’art, hommage à la nature.

Duranguesado – L’esprit des lieux

En poussant vers le sud, l’odeur de l’iode se fait plus rare à mesure que le relief s’élève. Plus de pins, mais des chênes, plus de mouettes, mais des vautours fauves. Bienvenue dans le Duranguesado au cœur du Pays basque espagnol. Un cœur sacré symbolisé par l’Anboto, montagne grise qui dresse ses flancs dénudés jusqu’à 1331 mètres. Dans la mythologie basque, Mari, la déesse de la nature, aurait élu domicile dans une de ses grottes. Vous qui passez à pied ou en VTT dans le parc naturel d’Urkiola, ne manquez pas de lui rendre visite. Peut-être la rencontrerez-vous ? À défaut, vous pourrez toujours adresser une prière à saint Antoine ou à saint Antoine de Padoue dans le sanctuaire d’Urkiola qui leur voue un culte particulier. Ou bien, rendez-vous à la nécropole d’Argiñeta avec sa vingtaine de sarcophages du haut Moyen Âge, un lieu unique en Euskadi. Mais foin des saints et des fantômes ! Les bourgs de Durango et d’Elorio ont fière allure avec leurs maisons seigneuriales en pierres de grès. Entre les deux, le village d’Axpe abrite le célèbre restaurant étoilé Etxebarri dont le chef est le spécialiste incontesté de la grillade. Le Duranguesado : une destination à point.

Salinas d’Añana – L’Or blanc

Aux limites occidentales du Pays basque se cache l’un des sites les plus originaux de la région. Au-dessus d’une petite vallée verdoyante, une exploitation de sel déploie en étages son damier d’un blanc éclatant. Après avoir frôlé l’abandon, ces terrasses vieilles de 3000 ans ont retrouvé une seconde vie grâce aux grands chefs basques qui ne jurent que par le sel d’Añana. Les visiteurs ne se contentent pas de le goûter. Ils peuvent se promener parmi quelques-unes des milliers de parcelles alimentées en eau salée par des canaux de bois. Les plus fervents apprécient de plonger mains et pieds dans la saumure du spa salin.

+

En souvenir de Gernika

Le 26 avril 1937, à la demande de Franco, l’aviation nazie pilonne cette petite ville proche de Bilbao, siège de la démocratie basque. Picasso immortalise le drame en peignant une toile monumentale exposée à Madrid depuis la mort du dictateur en 1981. Aujourd’hui, le Musée de la Paix revient sur cette journée tragique, met en lumière les hommes qui luttent pour la paix dans le monde et évoque les principaux conflits du XXe et XXIe siècle. On trouve également en ville la splendide salle de conseil de Biscaye. À ses côtés, pousse le descendant du chêne autour duquel les chefs de village se réunissaient au Moyen Âge. Plus qu’un arbre, c’est le symbole des libertés basques.

www.museodelapaz.org

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles