Une des premires maisons du delta (murs de boue couverts de chaux et toit de roseaux). Delta de l'Ebre. Terre de l'Ebre. Catalogne. Espagne.

Catalogne : 3 activités pour un delta de l’Ebre 100% nature

1— Pêche à la main

 

Dans la région de Sant Carles de la Ràpita, Agusti Benito Lopez et sa femme pratiquent la pêche à la main, dite «à la paupa». Une tradition que vous ne trouverez nulle part ailleurs, alors pas question de rater ça même s’il faut se lever tôt pour monter à bord d’un bateau à fond plat et rejoindre les eaux peu profondes du delta. Première étape, on retrousse ses pantalons avant de sauter par-dessus bord (pas de panique, il y a pied). Puis on pose son filet en demi-lune à la verticale. Avec un marteau, on tape sur la coque de l’embarcation. Le poisson effrayé veut se sauver, mais se heurte aux mailles. Le trouillomètre à zéro, il se cache alors sous le sable où la main de l’homme vient le cueillir ! Attention, ça ne marche pas à tous les coups, mais avec ce couple d’experts vous êtes entre de bonnes mains.

Infos sur : www.enlarapita.com

 

Juan JosŽ Casanova Solˆ, pecheurs de coques et de tellurines depuis 20 ans. Delta de l'Ebre. Terre de l'Ebre. Catalogne. Espagne.
Juan JosŽ Casanova Solˆ, pêcheurs de coques et de tellurines depuis 20 ans. Delta de l’Ebre. Terre de l’Ebre. Catalogne. Espagne.

 

2— Culture de riz

 

Dans le delta, impossible de passer à côté du riz. La région cultive l’un des meilleurs d’Espagne, le riz Bomba. Un grain court et collant que l’on retrouve dans les paëllas dignes de ce nom. Polet est «un fils du delta». Producteur de riz, il est fermement opposé à la mécanisation. Il plante, récolte, et fait sécher son riz à la main, sans produits ajoutés, sans machine et sans transport. Bref, que du bio. Il aime dire qu’il faut «redonner de la dignité au riz, le travailler à l’ancienne, le piler au “cadup” pour conserver toute sa richesse en fibres et en vitamines.» Polet est aussi un ardent défenseur du tourisme durable. Avec passion, il emmène les visiteurs dans ses rizières pour leur détailler tout le cycle du produit, de la plantation à la récolte. On vient du monde entier pour arpenter son domaine, même de Chine c’est vous dire !

Infos sur : www.deltapolet.com

 

Rizires du delta de l'Ebre. Delta de l'Ebre. Terre de l'Ebre. Catalogne. Espagne.
Rizires du delta de l’Ebre. Delta de l’Ebre. Terre de l’Ebre. Catalogne. Espagne.

 

3— Observation des oiseaux

 

Il y a le ciel, le fleuve, la mer et… les oiseaux. Dans le delta, ils peuvent se mettre à l’aise puisque le quart de ses 320 km2 est classé réserve naturelle. Le long des roselières, un héron crabier arpente le marais, un ibis se dit qu’il ferait bien la même chose, tandis que la sterne arctique salue de son criaillement la brume qui se lève. Partout la vie palpite. Les amis des oiseaux trouveront ici leur bonheur avec 300 espèces d’oiseaux et un immense réseau de miradors dédiés à l’observation. Ce serait ballot d’oublier ses jumelles.

 

Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus). Delta de l'Ebre. Terre de l'Ebre. Catalogne. Espagne.
Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus). Delta de l’Ebre. Terre de l’Ebre. Catalogne. Espagne.
Partager
Écrit par
Sandrine Mercier
Voir tous les articles