BARCELONE – petite tocade catalane (1)

Après trois jours passés à Barcelone à vous gaver de tapas sur les Ramblas, à vous promener à moitié nu coiffé d’un casque à bière et vous fracasser les tympans dans les boîtes du front de mer dans une ambiance de Spring Break, les mojitos commencent à vous sortir par les trous de nez. Vous décidez d’abandonne la capitale pour découvrir les alentours. Et vous faites bien.

Les vignobles en roue libre

Au cœur de la région de Penedès, les 56 km2 et les 14 communes du canton de Subirats semblent entièrement consacrés à la grande alchimie du vin. Malgré 23 domaines et plus des deux tiers de la surface plantée en vignobles, il reste de la place pour laisser serpenter d’adorables sentiers cyclistes entre coteaux et collines. Avec ses cyprès effilés, ses tertres coiffés de mas aux murs ocre et ses chemins qui poudroient au soleil, le pays affiche un petit air de Toscane. Quelques côtes pentues viennent parfaire la ressemblance. Inutile pourtant d’être un forcené du jarret, ni même de se tortiller en danseuse, les vélos électriques avalent les pentes avec appétit. En levant le nez de son guidon, on découvre avec bonheur que des oliviers, des amandiers et des colonies de pêchers tiennent compagnie aux ceps de vigne. Durant l’été, après une bonne suée, il fort tentant de s’arrêter à l’ombre d’un verger et de s’adonner toute honte bue au maraudage, activité tout à fait condamnable, mais tellement rafraîchissante… Les plus prévoyants (ou les plus honnêtes) pourront aussi acheter leurs pêches au marché qui leur est dédié tous les week-ends de l’été sur la place de Sant Pau d’Ordal. A 5 ou 6 € la cagette de 2,5 kg, on aurait tort de risquer le coup de fusil… (…) Lire la suite dans AR32

Office de tourisme de Subirats. Tél. : 93 899 34 99, www.turismesubirats.cat

 

Photographe : Christophe Migeon
Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles