La plus grande église en bois d'Europe - A/R Magazine voyageur 2017

Visite de la plus grande église de bois d’Europe à Våler

La Norvège est à peu près le dernier pays à préserver ses églises « en bois debout » (stavkirke). Comme à Våler, des merveilles de technologie médiévale et nordique, conçues entre le XIIe et le XIVe siècle qui tiennent grâce à des mats et poteaux d’angle, d’où le vocable « bois debout ».

 

Admirer une stavkirke, ça se mérite !

 

Le pays a réussi à en préserver 28, essentiellement dans des zones rurales. Signalons par exemple la stavkirke d’Urnes, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et dont la plus vieille planche encore en place est datée de 1130. Ou la stavkirke de Borgund, réputée la mieux conservée et perdue dans la montagne à 3 h 30 de route de Bergen.

 

Admirer une stavkirke, ça se mérite, mais nous sommes en Norvège et les amis du patrimoine ont à peu près la certitude de faire la route dans des paysages superbes. Les amis de l’architecture contemporaine auront la tâche un brin plus facile quand ils prendront le chemin du village de Våler (comté de Hedmark) à seulement 2 heures au nord d’Oslo. Ici, l’église paroissiale du XIXe siècle a brûlé en 2009 et le concours international qui a suivi a donné sa chance à un jeune architecte de la capitale, Espen Surnevik. Celui-ci avait certainement en tête la belle tradition nationale et a proposé une architecture de bois, version XXIe siècle.

 

Dans la plus grande église en bois d'Europe - A/R Magazine voyageur 2017

 

À Våler, une audacieuse architecture

 

La nouvelle église de Våler s’est installée comme il se doit en bordure du cimetière dans le prolongement de la nef de l’ancienne église, dont le tracé est toujours visible sur le sol. Espen Surnevik a imaginé un hall d’entrée, rectangulaire et vitré dans la tradition moderniste. Derrière, le corps du bâtiment prend une forme audacieuse : deux tours tronquées en lattes de pin. La plus grande abrite la nef, la petite, un superbe baptistère baigné de lumière. Dans sa sobriété protestante, l’intérieur est particulièrement soigné : au beige clair du bois de bouleau répond un usage maximum de la lumière naturelle, zénithale, tombant de puits de lumière, mais aussi latérale grâce à de larges ouvertures au dessin irrégulier, pourtant difficilement perceptibles de l’extérieur.

 

Le bâtiment vise la fusion avec la nature : le bois local rappelle la forêt environnante. Dans le meilleur des cas, la couverture de pin devra être renouvelée tous les 50 ans, filant ainsi la métaphore chrétienne de la résurrection. Våler se prévaut maintenant d’avoir la plus grande église de bois d’Europe. Elle a obtenu le prix Archmarathon de la meilleure architecture religieuse en 2016.

 

En savoir plus dans le A/R n°40

Partager
Écrit par
Jean-Luc Eyguesier
Voir tous les articles