Allemagne – La Tentation Bavaroise 4

Enfiler une culotte de peau

 

La Bavière ne plaisante pas avec ses vêtements traditionnels. Le Tracht, loin d’être abandonné au rayon folklore et déguisement de Réveillon, est toujours à l’honneur aux terrasses des Bierstuben, dans les parties de chasse et les repas de famille des dimanches ensoleillés. À Berchtesgaden, derrière les murs lilas furieusement kitsch de l’atelier Aigner, il se fabrique entre 200 et 300 culottes en cuir par an. Attention, pas du vulgaire cuir de biquette, mais du cuir de cerf, et du cerf de la région s’il vous plaît. Un Lederhose standard nécessite déjà une bonne vingtaine d’heures de travail. Rajoutez quelques broderies cousues main et la note dépasse vite les 3 000 €. N’appelez surtout pas cela un short tyrolien. On ne donne ici que dans le style bavarois décliné autour du motif en feuille de chêne. (…) Lire la suite dans AR36

Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles