Selman Marrakech

 

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
 luxe, calme et volupté. Voici ce qu’aurait écrit Charles Baudelaire s’il n’avait passé qu’une minute dans le sublime hôtel Selman Marrakech tout plein d’étoiles au lieu de boire de l’absinthe au fond d’un estaminet. Il aurait pu rajouter quelque chose comme : les riches plafonds,
les miroirs profonds, la splendeur orientale,
tout y parlerait à l’âme en secret sa douce langue natale. Il aurait aussi eu un petit mot pour les purs-sangs arabes qui se promènent dans les jardins. Seulement, il était à l ‘estaminet.

 

www.selman-marrakech.com

Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles