Normandie – Percheron mon amour

 

Si bien peu de gens savent situer le Perche sur une carte, tout le monde ou presque connaît l’enfant du pays, un bon gros au cul rebondi. Quasiment éradiqué par les tracteurs et les moissonneuses-batteuses, le percheron  fait un retour en force dans les campagnes pour les loisirs mais retrouve aussi du travail en ville.

 

Ah, une promenade en voiture à cheval dans la campagne normande ! Les sabots crépitent sur le bitume de la route qui file entre les prés vert amande du bocage, le soleil batifole à travers la ramure des vieux hêtres dans le secret des chemins creux… Mais arrêtons là cette aimable romance bocagère car les deux chevaux sont des percherons et la carriole, une voiture de marathon. Voici quelques années que la famille Lebègue propose des sorties découvertes d’attelage sportif au cœur du perche, pays de vertes vallées et de gras pâturages sillonnés de haies vives. L’attelage grande vitesse est à la balade à cheval ce que le VTT de descente est au cyclotourisme. Un pré fleuri de pâquerettes et semé de quelques saules au tronc noueux, offre tout de suite l’occasion de serrer des fesses et de se cramponner à son siège au point de s’en blanchir les jointures. La voiture lancée à 25 ou 30 km/h virevolte entre les arbres dans un barouf de tous les diables. Les mottes de terre volent, les branches fouettent les joues. Les forces centrifuges centrifugent, et les forces centripètes… font ce qu’elles peuvent. (…)

 

Lire la suite dans AR 02

Photographe : Christophe Migeon
Partager
Écrit par
Christophe Migeon
Voir tous les articles