Entretien – Pénélope Bagieu : ses voyages sont fascinants

 

Pénélope, voilà un prénom qui n’évoque pas vraiment le voyage. Et pourtant depuis qu’elle peut voyager sans demander de l’argent à sa mère, Pénélope s’en donne à cœur joie. Sur son blog Ma vie est tout à fait fascinante, cette illustratrice raconte ses voyages avec malice. En mars sort le guide Cartoville Londres avec ses dessins et bons plans. Yummy !

 

Depuis quand dessinez-vous ?

 

Depuis que je sais tenir un crayon.

 

Et l’idée d’en faire un métier, c’est récent ?

 

Non. Quand j’étais petite, je disais à mère : « Quand je serai grande je mettrai une table dans la rue et je ferai des dessins pour les revendre. » C’est plus ou moins ce que je fais en ce moment.

 

Vous avez publié un Cartoville Londres, 
un Cartoville très spécial puisqu’on y trouve vos dessins et vos bons plans. Qu’est-ce que vous ressentez dans cette capitale ? 


J’ai découvert Londres comme étudiante Erasmus. Au début j’étais terrifiée par son côté ogre. Je me disais que cette capitale était beaucoup trop grande, que je n’arriverais jamais à la comprendre, à avoir mes quartiers. Je pensais que je serais toujours une paysanne à Londres. Finalement à force d’y venir on finit par l’apprivoiser, on finit par avoir ses habitudes. Londres, c’est une géographie particulière. Il n’y a pas le principe de centre et de banlieue. On peut se trouver à Londres et être à une heure et demie du Centre. 

 

Y a-t-il un quartier qui vous plaît particulièrement à Londres ?


J’aime plutôt l’Est de Londres, même l’Est un peu excentré derrière Shoreditch, Hackney. Pour le coup, c’est vraiment dépaysant. Quand on est dans la ferme d’Hackney, que l’on mange avec des cochons et des canards et que l’on se trouve en même temps dans le centre de Londres, c’est assez fou. Quand on traverse le canal, ce ne sont que des petites maisons. C’est peut-être un cliché carte postale mais je connais des copains qui y vivent et pour eux c’est la campagne dans Londres.

 

 

1. Bons plans à Londres

 

 

2. Le Muddy Waters à Portland

 

 

3. Une peur bleue de l’avion

 

 

4. Rando au Fitz Roy

 

 

5. Traître soleil de minuit

 

 

 

 

Photographe : Chloé Vollmer-Lo
Partager
Écrit par
Michel Fonovich
Voir tous les articles