Notre sélection de livres de voyage pour s'échapper en juin - A/R Magazine voyageur 2018

Notre sélection de livres de voyage pour s’échapper

Abyssinie, une traversée dessinée

Joël Alessandra (Paulsen)

 

Dans la tête de Joël Alexandra, les mots de Blaise Cendrars résonnent : « Quand tu aimes, il faut partir. » Lorsqu’il claque la porte de son appartement, le dessinateur nomade laisse derrière lui la femme qu’il aime. Dans son sac, il emporte les livres d’aventuriers à la réputation sulfureuse et à la plume enflammée – Wilfried Thesiger, Henry de Monfreid, Joseph Kessel, Arthur Rimbaud … Ils seront ses guides durant son voyage initiatique dans la corne de l’Afrique – Djibouti puis l’Ethiopie et ses villes aux noms magiques : Axoum, Aouache, Harar … Suivent une centaine de pages d’errances et de correspondances avec l’absente restée à Paris. Des pages où le carnettiste dévoile ses états d’âme et sa quête de liberté.

 

Au final, Alessandra offre au lecteur un carnet de voyage sensible et poétique dans lequel il mêle croquis, aquarelles et photos aux textes des écrivains qui l’ont précédé. Trouve-t-il pour autant trouvé sa liberté ? La question reste ouverte. Ce qui est en revanche certain, c’est que le lecteur découvrira dans ce beau livre le portrait d’une Abyssinie à la fois vibrante, vivante, et mythique.

 

 

Grands reportages à l’étranger

Albert Londres (Arthaud)

 

1922. A cette époque, les peuples du bout du monde restent désespérément loin du salon de Monsieur Tout-le-monde …, mais Albert Londres s’est fait une promesse : les faire tous tenir sur sa table à manger. A grand renfort d’anecdotes, de dialogues et de descriptions insolites, il construit ses reportages comme autant de petites nouvelles. Monsieur Tout-le-monde doit voyager, il doit rêver – mais surtout, il doit apprendre. Avec sa verve et son cynisme (et parfois aussi avec la condescendance du français du XXe siècle qui visite des pays sous-développés), le journaliste-justicier va sur les grands chemins de Buenos Aires à Pékin afin d’y dénoncer la folie des hommes : la Chine en proie au chaos semé par les seigneurs de guerre, la traite des noirs en Afrique équatoriale, l’antisémitisme en Europe, la prostitution des Blanches en Argentine … Un témoignage précieux sur un monde pas si éloigné du nôtre – et un modèle de reportage à l’ancienne.

 

 

Nos 100 coups de cœur

L’aventure de Best Job in the World Elisa Detrez et Max Coquard (Editions Nomade)

 

Mars 2013, Élisa cherche du boulot comme des millions d’autres chômeurs. Un matin qu’elle baguenaude sur Facebook, elle manque de s’étouffer avec sa tartine : « Voulez-vous obtenir le meilleur job du monde ?  Gagner 100 000 € pour voyager pendant 6 mois en Australie. » 330 000 candidats issus de 196 pays répondent à cette annonce et c’est Élisa qui gagne le gros lot ! Sa mission si elle l’accepte : vivre les expériences les plus variées chez les Aussies puis les relater sur les réseaux sociaux. Elle dit oui sans hésiter et associe son compagnon à l’aventure. Entre le survol de la barrière de corail en hydravion, les patrouilles aux côtés des rangers du Queensland, le travail dans un centre de protection des koalas…, ils n’ont pas le temps de s’ennuyer.

 

Un livre manquait pour ne rien oublier de cette fabuleuse tranche de vie aux antipodes. Le voici sous la forme de 100 coups de cœur répartis en 13 catégories  « parce que 13, c’est notre chiffre porte-bonheur. 2013 a été l’année de notre victoire, et je m’appelle Detrez. » 100 coups de cœur illustrés par des photographies et relevés par des anecdotes. 100 coups de cœur qui forment un guide de voyage original. Est-ce que le couple s’est remis de ce job laborieux ? « On a transformé l’essai, sourit Élisa, ces 6 mois de job de rêve nous ont lancés dans une vie de job de rêve ! Avec notre blog BestJobers, on vit désormais de nos voyages ! »

 

Sandrine Mercier

Jérémie Vaudaux

 

[En savoir plus dans AR42]

Partager
Écrit par
Sandrine Mercier
Voir tous les articles