Processed with VSCO with b1 preset

Luniwave, l’art d’écourter la douche

En 2021, Éloi Bonte, Léonard Grynfogel et Arthur Dumoulin ont lancé Luniwave, une technologie écolo conçue pour les douches et qui permet aux hôtels de réduire de 30 % leur facture d’eau. Nous les avons rencontrés à Saint-Ouen, dans l’incubateur France Tourisme Tech, où ils développent actuellement leurs produits.

Comment est né Luniwave ?

Luniwave, c’est l’histoire de trois potes, colocataires à Lyon, où on faisait nos études d’ingénieurs à l’INSA. On était conscients de la crise écologique et on voulait agir. Ça a commencé dans notre coloc, à chaque fois qu’on faisait une « bonne action » pour réduire notre impact sur l’environnement, on mettait une petite croix sur un tableau, qui donnait droit à une bière à la fin du mois. On inventait le concept d’écologie positive à notre échelle ! Le problème de la consommation est apparu crucial, notamment celle de la douche. Lors de notre dernière année d’études, on s’est lancé pour créer le produit. 

De gauche à droite : Éloi Bonte, Léonard Grynfogel et Arthur Dumoulin, les trois fondateurs de Luniwave. © Luniwave

C’est quoi le concept ? 

L’idée est de réduire la facture d’eau des hôtels en se basant sur les sciences comportementales et la théorie du nudge. On fixe au mur à côté du mitigeur, un écran de contrôle qui invite à se fixer un objectif de consommation : 50 litres, 60 litres… Sous la douche, le client peut suivre la progression de son objectif grâce à quatre LED situées en dessous du mitigeur. L’idée, c’est que le client passe un contrat avec lui-même, rien ne lui est imposé. Il se challenge et s’il réussit des « Félicitations ! », s’affichent sur le tableau ! Il y a alors une petite sécrétion de dopamine. Bien sûr, s’il échoue, l’eau ne va pas se couper net ! 

Et ça fonctionne ? 

Le système est très rentable, car en échange d’un abonnement de 10 € par mois et par douche, un hôtel de 100 chambres réalise en moyenne sur un an des économies de l’ordre de 1 500 000 litres d’eau chaude, soit à peu près 15 000 € sur le chauffage et la consommation d’eau. Et il n’a rien à faire, on gère tout le système. Pour l’instant, on a passé des contrats avec 200 hôtels en France. Jusqu’ici, on a réuni 200 000 €. On a lancé une première levée de fonds en 2021, pour développer les prototypes. Ensuite, les choses se sont accélérées fortement. On a rejoint le cluster France Tourisme Tech basé à Saint-Ouen au siège de la région Île-de-France. Fin 2023, on a lancé une seconde levée de fonds pour développer la commercialisation. 

Et que gagne le client ?

De la fierté et de l’estime pour ne pas avoir gaspillé l’eau. On est également en train de développer un système de gamification sur le même concept que les Green Miles, qui permet, à la fin, d’obtenir une nuit gratuite à l’hôtel. On est au début de notre petite entreprise puisqu’on l’a créée en 2021, mais on est en train de récolter de la data pour voir ce qui marche le mieux. Par exemple, on a remarqué que la clientèle business est plus sensible que la clientèle touristique. Elle a plus l’habitude d’aller à l’hôtel, et quand elle découvre une nouveauté comme Luniwave, elle a envie de se tester. 

Comment, selon vous, on allie écologie et positivité ?

L’idée, c’est de ne jamais contraindre, mais de récompenser ! Avec notre système, on ne critique pas les mauvaises actions, on ne dit pas « tu es mauvais, tu gaspilles l’eau ». On choisit d’utiliser les biais cognitifs, notamment via le nudge, en félicitant les bonnes actions et en disant « tu peux reverser un litre d’eau aux populations qui sont dans le besoin » puisque l’hôtelier s’engage à reverser chaque litre d’eau économisé aux populations dans le besoin via un partenariat avec l’ONG Made Blue Foundation.

Partager
Écrit par
Eglantine L'Haridon
Voir tous les articles