L’Aubrac servi sur un plateau

 

Entre Aveyron, Cantal et Lozère, l’Aubrac est un immense plateau de granit et de basalte qui déroule à perte de vue des pâturages verts sillonnés de ruisseaux et de murets de pierre. Chaque 25 mai à la Saint-Urbain, les vaches d’Aubrac décorée de couronnes de buis, de cocardes et de fleurs quittent les terres basses pour rejoindre les terres hautes au-dessus de 800m. Là, elles resteront cinq mois à brouter des prés généreux où abondent le trèfle, le thym et le fenouil. Au-delà de son aspect folklorique, la transhumance est obligatoire pour l’éleveur qui veut obtenir le label « bœuf fermier Aubrac ». Laguiole, la capitale de ce coin reculé et sauvage a donné son nom à un couteau mythique et à un fromage légendaire dont on se sert pour préparer une purée magique qui s’effile à volonté : l’aligot. Laguiole abrite par ailleurs l’une des meilleures tables de France, celle de Michel Bras. 

 

 

Photographe : Jean-François Mallet
Partager
Écrit par
Jean-François Mallet
Voir tous les articles