La Grèce, c’est pas si gay

 

La Grèce est un lieu traditionnel de pèlerinage pour les gays et lesbiennes du monde entier. Mais question nuits débridées, les temps ont bien changé. 

 

Entre la Grèce et l’homosexualité, c’est une vieille histoire dont les fondements remontent à l’antiquité, et qui aujourd’hui encore, vaut à ses habitants une place de choix dans les blagues beauf. Mais qu’en est-il de la réalité moderne ? Les îles grecques restent assurément un haut lieu du tourisme homosexuel. Les hommes optent plutôt pour Mykonos, et les femmes pour Lesbos, le berceau de la poétesse Sapho, qui a donné son nom aux amours saphiques. Mais, en dehors des hôteliers et restaurateurs, il ne faut pas croire que tous les autochtones accueillent ce tourisme les bras ouverts. En 2008 des habitants de l’île de Lesbos ont déposé plainte devant la justice pour que le monde entier cesse d’utiliser le mot « lesbiennes » pour désigner les homosexuelles, sous prétexte que cela causerait du tort à leurs lesbiennes à eux, c’est-à-dire les habitantes respectablement hétéros de l’île. (…)

 

Lire la suite dans AR03

Photographe : Laurence Ogiela
Partager
Écrit par
Antonio Fischetti
Voir tous les articles