La croisière s’envoie en l’air

 

Plusieurs agences de voyages proposent des croisières libertines. Sea, sex and sun, mais surtout sex. Un marché de la partouze en haute mer qui tient la forme.

Imaginez un paquebot avec 3 000 passagers, naviguant quelque part dans les Caraïbes, entre le Mexique et la Jamaïque. Soleil et flots bleus, une croisière a priori normale. À ceci près qu’on y bronze à poil sur le pont… Et qu’on fornique à tout va sur les grands lits du salon ! Est-ce un tournage de film porno à grand budget ? Non, non, c’est juste une croisière libertine.

Plusieurs agences proposent ce type de voyages. L’un des leaders du secteur est l’agence belge Eros travel1, dirigée par Françoise et Bernard Cassart : « La journée, le bateau est à quai pour des visites normales, et les gens sont habillés pour sortir. Mais la nuit, le bateau voyage, et c’est la fête. Le nudisme est de rigueur. Il y a des gens qui n’en descendent pas pendant sept jours, mais là il faut prendre des vitamines ! » Le public visé est large – «nudistes, voyeurs, exhibitionnistes, échangistes ou mélangistes » – mais réservé aux couples âgés de plus de 21 ans. La plupart des activités tournent évidemment autour du sexe, avec en sus des animations classiques – genre soirées dansantes décomplexées –, diverses animations, telles que séminaires sur le tantrisme ou mises à disposition de vêtements sexy… Les paquebots sont aménagés pour l’occasion en « salles de jeux érotiques », et, dès le trip coquin terminé, ils retrouvent leur apparence standard pour des croisières familiales. (…)

 

Lire la suite dans AR 21.

Partager
Écrit par
Antonio Fischetti
Voir tous les articles