Tokyo – De l’aube à l’aube

 

L’odyssée de Cécile à travers Tokyo entre deux jours qui se lèvent. Matin tranquille, nuit frénétique et l’après-midi douce errance.

 

Quartier d’Harajuku. Le soleil se lève à peine quand je passe sous le grand torii qui précède le sanctuaire Meiji blotti au coeur d’une invraisemblable forêt qui défie tout autour d’elle le béton. Au delà du portail débute le monde sacré. J’oublie de saluer en inclinant légèrement mon buste comme le veut la tradition shintô. Promis, je me rattrape au retour. Personne sur mon chemin excepté la foule des arbres. Un souffle d’air caresse mon visage. Sensation de fraîcheur vite évanouie. Derrière les lourdes portes en bois du sanctuaire, un prêtre en costume blanc balaie déjà une cour dont la propreté me semble irréprochable. Je me dis qu’il m’en faudrait un comme ça à la maison. Une demi-heure par semaine suffirait amplement pour briquer mon deux-pièces avec jardin pas très zen. Au préposé du juyosho surpris de voir une cliente de si bonne heure, j’achète une omamori ou amulette que je fourre au fond de mon sac. C’est ma copine Emiko qui m’a conseillé cette démarche. A chaque fois qu’elle a eu besoin d’aide, elle est venue ici acheter une amulette. Sans trop y croire, je fais comme elle. Sait-on jamais ? Comme dit la dame du Loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance. Je ressors en oubliant de saluer. (…)

 

 

Lire la suite dans AR02

Photographe : Takeshi Miyamoto
Partager
Écrit par
Cécile Vérié
Voir tous les articles